Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rachel Monnat / Accrosens

Rachel Monnat / Accrosens

Parler simplement de vie, de sexualité


La jalousie pour apprendre à être heureux

Publié par Rachel Monnat sur 31 Janvier 2016, 10:35am

Catégories : #sexualite, #la vie

Emile Friant

Emile Friant

Un peu de jalousie, c’est sympa… on sent que l’autre nous aime ! Mais souvent, je trouve que la jalousie est trop forte… que cela soit pour celui qui est jaloux, ou celui qui reçoit la jalousie de l’autre. Parfois, ça monte, sans crier gare, pour un regard, une attention portée à une autre personne… ou parfois simplement l’imaginaire de se dire « Qu’est-ce qu’il est en train de faire ? ». Je me dis que s’il y a jalousie, c’est qu’il y a un mal-être dans sa vie ou quelque chose qu’on envie de l’autre qu’on aimerait dans sa vie. Et souvent si on tombe « amoureux » c’est justement pour s’approprier un bout de cette vie. Pendant longtemps, je tombais amoureuse des hommes qui étaient des artistes. J’étais amoureuse d’eux, mais j’avais à chaque fois une pointe de jalousie quand il partait jouer, quand je les voyais passionné et bien sûr je m’imaginais qu’il trouverait une autre femme de ce milieu (ce qui n’a pas manqué !). Puis, petit à petit, je suis devenue une artiste et cette jalousie est tombée… Maintenant, j’ai remarqué que j’étais jalouse des personnes qui savaient prendre du bon temps et laisser tomber leur quotidien… car je ne sais pas m’arrêter de travailler. Je suis jalouse des personnes qui savent prendre une journée, partir en randonnée… Du coup, j’essaye de travailler là-dessus... Et je me dis que la jalousie de la tromperie, c’est peut-être la même chose ? Si on est jaloux qu’un homme nous trompe ou puisse nous tromper, c’est peut-être parce que nous ne vivons pas la sexualité que nous aurions envie ? Car si nous sommes totalement bien sexuellement (je considère que la sexualité est aussi importante à deux que seule), si on aime notre conjoint, on est plutôt heureux qu’il aille batifoler ailleurs s’il en est heureux ? En sachant qu’il reviendra si nous sommes si épanouies ensemble… ou sinon ce n’était pas le bon ! C’est aussi pénible, d’être jaloux, que de recevoir la jalousie… car celui qui la reçoit, se met à davantage cacher à l’autre (même quand il n’y a pas de quoi) et l’autre perd davantage confiance et s’est le serpent qui se mord la queue…

Qui a envie de s’enfermer sous prétexte qu’on est en couple ? Qui a envie d’être moins spontané sous prétexte qu’on est en couple ? Et si nous écoutions la jalousie pour apprendre à être joyeux ?

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents