Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rachel Monnat / Accrosens

Rachel Monnat / Accrosens

Parler simplement de vie, de sexualité


Libérer de ses peurs pour vivre dans l’amour et la liberté

Publié par Rachel Monnat sur 14 Mai 2017, 11:56am

Catégories : #livres, #la vie

Peinture: Anders Zorn

Peinture: Anders Zorn

J’ai vu Jean-Claude Fajeau à une conférence et j’ai lu son livre « Chemin de Vie, chemin de Guérison » et je retransmets ici quelques points, mais tout son livre amène de la réflexion pour retrouver l’amour, la paix, la sagesse et surtout la joie de vivre…

Il est médecin et n’étant pas convaincu de cette pratique, il se dirige vers les médecines alternatives, dont la psychogénéalogie.
Il s’intéresse à pourquoi une maladie se manifeste ?
Elle est liée à son inconscient et aux conflits familiaux non résolus, qui se transmettent de génération.

Il prend l’exemple d’une femme qui est stérile alors que son envie est d’avoir un enfant. Son arrière-grand-mère est décédée en couche, sa grand-mère est née au forceps, sa mère est née en césarienne et la fille n’arrive pas à avoir d’enfant. La peur a traversé les générations. Son inconscient a peur de mourir et pour résoudre le problème, elle devient stérile, alors que le corps est en parfaite santé. En comprenant, le schéma, en supprimant la peur, la fille tombe enceinte.

Toute maladie, tout conflit proviennent d’une peur. Il s’agit de sortir de son schéma de conflit, de retrouver l’amour, la confiance, ainsi que de changer de vie, pour sortir du conflit.

« Les maladies sont des ralentisseurs de vie, afin de réfléchir sur le sens de la vie »

Jean-Claude Fajeau "Chemin de Vie, Chemin de Guérison.", Editions Philaé, 2015

L’être humain fonctionne encore sur le mode animal avec trois peurs principales :

  • Peur du prédateur
  • Peur du manque
  • Peur d’être chassé de son territoire

L’homme a développé la connaissance, nous aurions plus besoin autant de ses peurs… et pourtant le pouvoir, la domination, les guerres, la surconsommation montrent bien que l’humain fonctionne encore comme un animal.

Et malheureusement, à l’école nous apprenons trop, à être le meilleur… nous apprenons le savoir, au lieu d’apprendre la connaissance qui suscite la curiosité, l’envie de vivre, la motivation… et qui mène à l’amour.

L’opposé de l’amour, c’est la peur et non la haine ! C’est la peur qui nous empêche d’aimer !


Pour rechercher l’Harmonie, l’amour, il s’agit de retrouver un équilibre entre quatre dynamiques, quatre états énergétiques, à savoir:

L’énergie corporelle c’est l’entretien de son corps pour de bonnes sensations
L’Intellectuel c’est la possibilité d’échanger sur des sujets profonds, sur la philosophie de la vie
L’émotionnel c’est le côté artistique qui nous révèle et nous confronte à nos émotions.
Le sexuel c'est l’acte de plaisir.

Il existe 4 façons d’aimer :

  • Le besoin d’amour c’est le premier niveau infantile
  • La sensation amoureuse, c’est l’amour de l'adolescence
  • La sensation d’aimer, après avoir reçu et donné de l’amour, on peut alors projeter son amour sur soi-même. Cela permet d’être indépendant dans la relation.
  • L’amour universel, c’est l’Amour inconditionnel vers tous les êtres vivants ou non. C’est l’Harmonie avec tout ce qui nous entoure.


On parle souvent d’ exprimer nos émotions : colère, chagrin… mais en fait, ce sont des conflits non résolus, d’en prendre conscience permette de pouvoir modifier pour changer en joie.
Les artistes sont des révélateurs de la conscience, car ils libèrent nos émotions et permettent de comprendre nos conflits. Par exemple, une musique nous rend tristes, une pièce de théâtre nous renvoie à nos frustrations…

Si on désire ce qui nous manque, on sera toujours la frustration, l’attente, voir l’ennui:
 

Le vrai bonheur est le « désir de ce qu’on a, de ce qu’on fait, de ce qui est. Il y a plaisir, il y a joie lorsqu’on désire ce qui ne manque pas !

Pour retrouver le bonheur, clé de la guérison, il convient de choisir la liberté au lieu de l’autorité, l’Amour au lieu de la haine. Si l’on souhaite un monde futur meilleur, plus juste, plus harmonieux, plus honnête, plus généreux, plus solidaire…, cela nécessite un changement chez les parents d’aujourd’hui qui devront transmettre ces valeurs, d’amour et de partage.

Beaucoup pensent que la liberté dans l’amour mène au libertinage. C’est tout le contraire. Le libertinage est le conflit de Dom Juan, qui multiplie les aventures amoureuses, parce qu’il cherche à être aimé, alors qu’il est incapable d’aimer. Et de s’aimer. Faire du sexe, séduire reste une attitude animale, « humanimale ».

La joie de vivre est dans l’Amour et ses sous-branches. Il convient donc de se familiariser avec l’amour dans ses différentes facettes que sont la compassion, la générosité, la vérité, la bonté, la beauté, l’honnêteté, la justesse, l’humilité, le partage, la solidarité, etc.

Pour guérir, acceptez-vous tel que vous êtes, sans jugement, sans regret, et en Conscience des changements que vous vivez et qu’il reste à accomplir. Ne vous prenez pas trop au sérieux, ni vous, ni ce que vous vivez

Divers extraits de Jean-Claude Fajeau "Chemin de Vie, Chemin de Guérison.", Editions Philaé, 2015

On est chacun créateur de sa vie, à nous de prendre notre liberté dans l’amour.

Il faut voir le positif et non le négatif, nous venons de l’animal, nous avons développé le savoir… et de plus en plus de personnes vont dans la connaissance, se détache des peurs, vont dans la conscience…

Ce n’est pas être braqué sur l’évolution du monde, en étant anti-ceci ou anti-cela, car les personnes intégristes anti-vaccinations, anti-médecine, anti-voiture, anti-insecticides… encore une fois c’est vivre dans la peur et se priver de liberté ! La liberté c’est prendre conscience et choisir.

C’est à chacun de développer l’amour, de se libérer des énergies négatives pour vivre sa vie.

 

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents