Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Rachel Monnat / Accrosens

Rachel Monnat / Accrosens

Parler simplement de vie, de sexualité


Les sensations de l’amour

Publié par Rachel Monnat sur 4 Septembre 2017, 15:37pm

Catégories : #sexualite, #la vie

Le Baiser de Rodin

Le Baiser de Rodin

Bonjour, j’espère que vous avez passé un bel été. J’ai passé une magnifique retraite d’écrire au bord de mer pour finir mon livre « Un jour, j’ai jailli » ! C’est un soulagement, même si les corrections vont commencer et c’est un gros boulot… Affaire à suivre

Je reviens ici, pour parler d’amour. J’entends parler actuellement de « slow sexe ». Je ne suis une adepte des termes et des classements, mais derrière chaque mouvement, il y a une idée qui est intéressante. Le slow sexe, fait penser à une sorte de tantrisme modernisé, où on met l’accent sur l’amour en conscience et la lenteur.

L’amour ne devrait, d’ailleurs, jamais se faire autrement qu’en toute conscience, mais il faut le rappeler! On est pris par nos vies, on court avec notre tête, on oublie notre corps pour marcher, courir, parler, faire ses courses, et du coup, on "fait" l’amour… comme si notre tête se détachait de notre corps, alors on n'oublie d'être. Notre corps nous rappelle à lui, parfois un peu tardivement quand on a mal à dos, aux genoux…

Dans le slow sexe, on ralenti les gestes de l’amour pour quelque part se « reforcer » à en prendre conscience.

J’avais entendu une interview (je ne sais plus où) qui disait que


Tout ce qu’on ressent dans notre corps est complètement juste et vrai ! Rien n’est faux !


Il n’y a pas de maladie qui empêche d’avoir une sexualité épanouie.
Il n’y a pas à s’énerver si on éjacule rapidement, si on a du mal à bander, si on n’arrive pas à jouir, si on se sent frigide, sans libido. Il faut simplement tout accepter comme juste.
Notre sensation nous dit toujours la vérité et il faut l’accepter.


On est en dehors de « la sexologie » où on veut soigner un problème.


C’est en acceptant tout qu'on se permet indirectement, de peut-être s'éloigner de certains blocages, mais aussi de s’autoriser à s’ouvrir sur d’autres sensations, car on focalise son cerveau uniquement sur le positif.


Chaque jour est un autre jour, à chaque moment, on vit des sensations différentes, d’autres ressentis, on est devant une immensité.
 

La lenteur de la relation sexuelle peut aider à ressentir… mais après, on suit ce qu’on a envie en accord avec le partenaire.

Maintenant, que vous êtes en train de me lire, assis à un bureau, debout, sur votre smartphone en train d’attendre le train, ou d’engloutir des spaghettis ! On peut se poser la question, quel ressentis j’ai de mon sexe à présent ? Que me dit-il ? Est-il détendu ? Excité ? Paresseux ? Ennuyeux ? Douloureux ? Qu’est-ce qu’il me dit ? Qu’est-ce qu’il a envie de me dire ?


C’est cela la sexualité !
 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents