Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rachel Monnat / Accrosens

Rachel Monnat / Accrosens

Parler simplement de vie, de sexualité


Vivre et mourir en paix

Publié par Rachel Monnat sur 8 Novembre 2020, 13:33pm

Catégories : #liberté, #la vie

Le jardin des délices de Jérôme Bosch (1494-1505)

Le jardin des délices de Jérôme Bosch (1494-1505)

Le slogan actuel semble être « Arrêtons de vivre pour ne pas mourir ! »
Qu’est-ce que la vie ? Qu’est-ce que la mort ?

Dans notre monde, cela semble être une erreur médicale de mourir avant 95 ans… et cela semble être une erreur de mourir après 95 ans du COVID…

Je sens la vie à deux vitesses, celles des autorités qui sont dans les statistiques chiffrées du COVID, à calculer le taux d’occupation des d’hôpitaux, à vouloir être plus bas que son canton voisin ; la Suisse voulant être mieux placée que la France et l’Europe ; cette dernière se devant de défendre une réputation par rapport aux États-Unis et le monde. C’est une course poursuite…

De l’autre côté, il y a l’humain qui a envie de vivre. Au printemps, on a plus ou moins bien supporté et accepté le confinement. Mais avec l’arrivée de l’automne, les jours se raccourcissant, tout le monde semble avoir envie de chaleur humaine et de soutien ! On sent que ce besoin fondamental de l’humain a manqué durant l’année… pourtant on referme petit à petit depuis des semaines...  y compris les bars, les restaurants…

Je suis même surprise, malgré ces deux vitesses opposées, que l’homme soit si sage à respecter les règlements...

Des épidémies, il y en a toujours eu, et il y en aura encore… alors pourquoi celle-ci prend-elle une telle proportion ?

La réponse que j’ai trouvée : « si on en est arrivé là, c’est parce que le monde s’emmerde » ! Avant le XXIe siècle, jamais une situation pareille n’aurait existé. Si on devait encore chasser et cueillir pour se nourrir, on ne pourrait être mis en quarantaine… Et si on remonte à seulement 20 ans en arrière, sans les réseaux sociaux, sans internet, sans smartphone, ce serait impossible d’être isolé, confiné de cette façon ! C’est à cause des soi-disant progrès qu’on en est arrivé là… Comme si les écrans nous faisaient vivre une vie sociale, puisqu’il n’y a même plus besoin d’aller acheter un journal pour être au courant des nouvelles.

Les autorités font croire qu’on pense à la santé de l’humain, mais c’est faux, c’est uniquement l’image d’un hôpital qui fonctionne bien qui représente la « santé d’un pays ». Les politiciens disent aider la population, les commerçants, la culture en cherchant des ressources financières. Mais le besoin humain ne peut se contenter d’une somme d’argent. Le besoin humain, c’est avoir une vie sociale, communiquer, se réaliser, créer. L’argent ne comble pas de besoins particuliers si ce n’est pour acheter des aliments. Mais les conséquences des actes politiques ne font que soutenir Zalando, Amazon, ou McDonald… ce n’est pas rassurant pour la réalisation de l’individu. J’ai l’impression qu’on préfère que l’humain se suicide plutôt qu’il ne meure du COVID. Le suicide (en partant du principe qu’il soit réussi) est plus propre puisqu’il n’encombre pas un hôpital !

Toutes les autorités tiennent le même discours, il semble ne plus y avoir de différences d’un pays à l’autre, puisque tout le monde se met à imiter le pays qui brime le plus la population… Pour la première fois de ma vie, je suis incapable de voter ce week-end. Pourquoi élire une personne plutôt qu’une autre, quand on sait que toutes les autorités sont coincées à devoir penser comme des moutons de la mondialisation…

J’ai eu une belle idée que j’aime communiquer : si j’étais politicienne… pour éradiquer le COVID, j’organiserais une immense partouze… ensuite, on pourrait passer à autre chose ! J’avoue que mon entourage n’est pas totalement contre mon idée… j’aurais même des électeurs !

Cependant, j’ai l’intime conviction que le masque, qu’on croit protecteur, fait l’effet inverse ! En cas de pandémie, ce qu’il faut surtout éviter, c’est de se mettre les mains au visage, c’est là qu’on se contamine par la bouche, les yeux et le nez, qui sont perméables. Si on est contaminant, c’est par là qu’on va transporter les germes pour les amener à un autre endroit… Donc, on devrait toujours, en temps d’épidémie, se désinfecter les mains avant de les amener au visage, et après, même pour un simple réajustement du masque ! C’est ce que j’ai appris en tant qu’infirmière ! Inutile de dire que je ne vois personne le faire, et pourtant je n’ai jamais observé autant de monde se tripoter le visage ! Depuis fin juin, on a commencé à mettre le masque, et plus il y a de contaminations, plus on oblige de porter davantage le masque, pourtant il y a toujours plus de contaminations…  N’est-ce pas le serpent qui se mord la queue ? Tout cela me fait arriver à une autre constatation, peut-être que les politiciens ont eu la même idée que moi… sauf qu’au lieu d’organiser une partouze, ils imposent le port du masque ! J’avoue que je trouve l’idée de la partouze plus sympathique socialement…😉

Et si on acceptait la mort ne serait-ce pas plus simple ?

Personnellement, je suis  prête à mourir la semaine prochaine. Je refuse le respirateur et tout acte invasif, que cela soit pour le COVID ou pour une autre pathologie. Si le corps n’a plus les ressources pour se soigner par lui-même, je préfère le laisser tranquille. C’est ma philosophie ! En discutant, je suis surprise de voir que beaucoup de personnes réagissent comme moi… finalement les gens n’ont pas si peur de la mort... Mais mourir isolé et seul dans ces dispositions sanitaires actuelles, ce n’est pas drôle…

La mort a toujours existé, elle existera toujours et si on accepte la mort, alors on peut vivre !

Notre monde actuel est devenu une opérette marseillaise (une expression de mon enfance qui signifie que ça manque totalement de sérieux). Pourtant, même l’opérette marseillaise est plus logique que le monde dans lequel on vit ! Le monde est donc pire que l’opérette marseillaise ! Il ne nous reste plus qu’à en rire… la vie est un jeu… parfois c’est glauque, mais ça reste un jeu ! À nous la population de trouver son équilibre là au milieu, à trouver d’autres repères, d’autre plaisir, à jouer avec la liberté qui est toujours, malgré tout, présente. Prenons les décisions du gouvernement avec détachement pour continuer à regarder la création qu’on peut y mettre, continuer d’avoir une vie sociale, entourée, et continuer à se réaliser ! L’humain est bien plus puissant qu’une décision du gouvernement. De plus en plus de personnes commencent à éteindre les nouvelles pour regarder les gens autour de soi… Car sans internet, nous ne sommes plus manipulables et devenons disponibles pour vivre pleinement le moment présent ! Ce que nous vivons actuellement nous permet de nous remettre en question, de comprendre l’importance de la vie et d’y ajouter une belle conscience !

La prochaine fois que vous mettrez le masque, pensez à la partouze… Je vous assure que ça remonte le moral ! 😊

N.B. Je pense que vous l’aurez remarqué, il y a quelques petites dérisions dans mon article, le but étant de partager mon point de vue qui est juste un point de vue. D’ailleurs, qui peut se vanter de connaître la vérité? Le plus important, qu’on soit en accord ou non avec les autorités, c’est de prendre du recul et de continuer à s’offrir des moments de bien être… en vivant l’instant présent !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

michele 12/11/2020 14:17

bon jour,
ah voilà et tout- ému- de prendre le clavier pour te parler j'oublie le premier point:
"la mort n'existe pas" philosophe que j'ai lu mais retrouve plus le nom "seule la vie existe et quand elle termine son cycle, il n'y a plus de vie"
bacci2m

Rachel Monnat 12/11/2020 14:39

Je suis d'accord avec le fait que la mort n'existe pas... nous quittons notre corps, mais la vie est toujours présente... différemment... c'est mon point de vue...

michele 10/11/2020 16:23

merci rachel,
je ne doute pas un instant que le masque te va bien et que en-dessous les idées luxuriantes prennent de la place - l'importance des yeux tu as remarqué? j'adore
ce qui va marquer avec cette pandémie moderne de filovirus. qui va bien une fois faire le tour des potentiels contagié-es bien sûr: la fermeture complète et presque planétaire du gigantesque centre commercial qu'est devenue notre vie - j'espère que pour nos jeunes congénères passé-es bien après la glorieuse folie consommatrice des babyboom, çà va marquer les esprits, que rien ou presque de toute notre folle consommation ne relève du nécessaire, qu'on trouve ailleur le principal
bacci m

Rachel Monnat 10/11/2020 19:18

Oui... en tout cas, cela va changer quelque chose...
Pour les yeux, j'ai été surprise de voir une personne plus belle avec le masque car elle ne pouvait plus avoir le regard fuyant qu'elle avait sans le masque...

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents