Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rachel Monnat / Accrosens

Rachel Monnat / Accrosens

Parler simplement de vie, de sexualité


Le féminin dans le masculin

Publié par Rachel Monnat sur 19 Juillet 2019, 02:45am

Catégories : #homme, #femme, #liberté, #la vie

Peintre: M. Cau

Peintre: M. Cau

Un homme, s'il veut paraître fort, devrait accepter sa féminité. Je comprends que certains hommes soient en perte de repères. Je pense que la mode peut contribuer à les rassurer et à adoucir leurs conceptions du masculin et du féminin.

Luka Maurer, magazine "Les Planches" (les arts de la scène) juin 2019

Cette citation de Luka Maurer, designer de mode, résonne en moi. J'ai toujours essayé de montrer mon côté masculin, mais, qui est, cependant, bien plus admis dans notre société que la féminité chez l’homme. Depuis, ces dernières décennies on a accepté la masculinisation de la femme, dans les habits, le comportement. Cependant, je vois souvent les hommes réfractaires à l’idée qu’ils ont aussi leur part féminine. Les hommes, s’ils sont hétérosexuels, ont souvent peur d’être perçus comme homosexuel. Pourtant quand on gratte, le féminin est présent chez tous les hommes. Que cela soit dans la douceur, la sensibilité, l’expérience ou simplement d’envier la femme pour ses possibilités de choix d’habits. Certains hommes se cachent derrière leurs muscles, presque comme un barrage… D’autres, au contraire, ont peur de montrer leur côté masculin, de peur d’être considérés comme « macho »… Pourtant le mélange, l’ambiguïté sont, pour ma part, bien plus sexy et montre la force et la personnalité.

On met beaucoup d’importance au sexe, qui finalement est peu de choses, par rapport à notre corps et à nos envies… à notre côté féminin ou masculin présent chez tout un chacun ; que l’on peut faire ressortir à différents moments de vie ou à différents moments de la journée !

Ne peut-on sortir de cette nomenclature et de ces images:  « homme » et « femme » pour vivre pour vivre réellement ce qu’il y a dans nos tripes ?  

Et je félicite Luka Maurer qui cherche à réinterroger l’habit d’influence militaire si masculine en osant y ajouter du romantisme de la sensualité.  Un très beau travail !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents