Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rachel Monnat / Accrosens

Rachel Monnat / Accrosens

Parler simplement de vie, de sexualité


Faut s'en foutre

Publié par Rachel Monnat sur 10 Mai 2020, 14:51pm

Catégories : #pause musicale, #vide, #amour, #la vie

Faut s'en foutre

C’est une chanson connue pour être interprétée par Maurice Chevalier en 1936 dans le film « le vagabond bien aimé ». Il a été composé par Werner R. Heymann et les paroles sont de Jean de Letraz et Albert Willemetz. Maurice Chevalier est un des artistes les plus populaires du Music-Hall français. C’est un chanteur et un tout grand acteur !

Comment j’ai connu cette chanson ?

Adolescente, avec maman, on regardait le rayon de chansons françaises dans un magasin. On découvre un CD de Maurice Chevalier et ma maman me dit :

  • Ah, ton papa a toujours dit qu’il aimerait un disque de Maurice Chevalier !
  • Ah bon ! Je ne connais pas ! On a un peu d’avance, mais achetonsle pour son Noël ! 
  • Très bonne idée !

Arrivée à la maison, je suis allée dans la chambre de mon frère :

  • Avec maman on a acheté un CD de Maurice Chevalier, papa disait toujours qu’il aimerait avoir un disque !
  • Mais ce n’est pas Maurice Chevalier, c’est Charles Trenet !
  • Ah…

Je retourne à la cuisine, vers ma maman :

  • Grégoire me dit que ce n’est pas Maurice Chevalier, mais c’est Charles Trenet !
  • Ah zut ! Je confonds toujours les deux !
  • Ben, ce n’est pas grave, on va acheter un Charles Trenet qu’on offre à Noël et on offrira le Maurice Chevalier à son anniversaire le 3 janvier !
  • Mais c’est quand même bête…
  • Ben non c’est rigolo ! Il aura un cadeau normal à Noël et on lui racontera l’histoire à son anniversaire !

À Noël, il était très content de recevoir du Charles Trenet !

À son anniversaire, au dessert, il découvre avec surprise un Maurice Chevalier ! Comme il aime faire la vaisselle, il nous envoie tous les trois dans nos chambres respectives en nous disant qu’il profitera d’écouter tranquillement Maurice Chevalier !

Une heure après, ma mère étant à la sieste, mon père vient chercher mon frère et moi, en nous disant :

  • C’est extraordinaire, j’ai tout écouté Maurice Chevalier, je n’ai jamais entendu ça nulle part ! J’ai fait une présélection des chansons les plus délirantes. Venez écouter ça !

C’est rare que mon père donne un ordre, mais il était tellement excité qu’on la suivit sans discuter ! Nous avons écouté :

Et la meilleure :

Maurice Chevalier était là dans la cuisine, à nous parler, à nous faire rire, bien vivant devant nous, il nous racontait plein d’histoires !

J’avais l’impression qu’il me draguait, alors je suis tombée amoureuse de lui !

J’ai connu ensuite d’autres chansons de Maurice Chevalier, mais le CD « D’Hollywood à la drôle de guerre des années 1930-1940 » est nettement son meilleur album. Les plus connues telles que  « Ma poule », « Valentine », « Prosper » ou « Ma pomme » ne sont pas mes préférées. J’ai quand même un coup de cœur pour « Quai de Bercy », une magnifique chanson plus mélancolique !

Ma maman, après toutes ces années, confond toujours les deux ! C’est vrai que Maurice Chevalier a fait connaître Charles Trenet en chantant sa chanson « Y’a d’la joie ». Je chante autant l’un que l’autre. Avec ma maman nous avons visité le quartier du vieux Belleville de Maurice Chevalier, mais aussi la maison de Trenet à Narbonne. J’essaye de lui expliquer que la poésie c’est Trenet, la drague c’est Chevalier ! Plus ma maman se concentre pour ne pas se tromper, plus elle se trompe ! Mais heureusement qu’elle a cette confusion, car c’est ainsi que j’ai découvert mon grand amour : Monsieur Chevalier !

Merci maman et bonne fête des mères!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents