Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rachel Monnat / Accrosens

Rachel Monnat / Accrosens

Parler simplement de vie, de sexualité


Le traitement "Zoup au lit"

Publié par Rachel Monnat sur 8 Janvier 2020, 17:47pm

Catégories : #Au naturel, #la vie, #liberté, #livres

Gustave Klimt

Gustave Klimt

Une découverte sensationnelle !
Les scientifiques ont découvert un nouveau traitement révolutionnaire permettant de prolonger la durée de vie. Il renforce la mémoire et la créativité. Il vous rend plus attirant, vous permet de rester mince et d’éviter les fringales. Il vous protège du cancer et de la démence. Il repousse le rhume et la grippe, diminue les risques de faire une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral, sans parler du diabète. Vous serez même plus heureux, moins déprimé et moins anxieux.
Y a-t-il des intéressés ?

"Pourquoi nous dormons, le pouvoir du sommeil et des rêves" Du Dr Matthew Walker, éditions "La découverte", Paris, 2018, p.115

  • Incroyable ce que tu me dis là Orianne, moi je veux ça tout de suite !
  • C’est facile, Nathalie, c’est gratuit !
  • Quoi ?
  • Ben oui !
  • Alors ça doit être hyper compliqué comme truc !
  • Non, simple comme bonjour !
  • Ah bon ?
  • Juste dormir !
  • Tu es drôle Orianne, tout le monde dort, alors pourquoi ce traitement n’est pas performant ?
  • C’est tout simple… Pour l’efficacité de ce traitement, il est nécessaire de dormir 8h à 9h par jour !
  • Tu passes plein de temps à dormir et tu te soignes de tout cela ? Non, ce n’est pas possible… mais si c’était vrai… alors pourquoi on n’en parle pas et qu’on ne l’applique pas ?
  • Je suis persuadée que si l’on proposait la même efficacité de traitement juste en avalant un comprimé qui serait très cher, voir extrêmement cher… les gens sauterait dessus et serait prêt à débourser une bonne partie de leurs économies ! C’est le comble, non ?
  • Oh ben oui ! Mais, il doit y avoir plein d’exceptions, je ne dors que 5 à 6 heures par nuit, comme beaucoup d’autres ! Et on a de la chance de dormir si peu, car on a plus de temps !
  • Je vais te décevoir Nathalie, eh bien non, il n’y a pas d’exceptions… enfin si… mais c’est si exceptionnel que tu ne connaîtrais jamais plus d’une personne dans ta vie qui a besoin de moins de 8 heures de sommeil par jour.
  • Mais enfin Orianne, je ne connais que des gens qui dorment moins de 8h par jour !
  • La faute à l’industrialisation, au développement des nouvelles technologies, à la découverte de la lumière artificielle… il y a plus de 100 ans en arrière c’était bien différent ! C’est ce que j’ai appris dans le livre « Pourquoi nous dormons » du Dr Matthew Walker.
  • Je me demandais d’où tu sortais tout cela ! Alors on n’a qu’à répandre la nouvelle qu’on connaît le miraculeux traitement « zoup au lit » qui soigne tout ! C’est gratuit, facile et tout le monde l’appliquera, non ?
  • Tu oublies que personne ne veut investir une publicité pour quelque chose de gratuit ! Et dans notre mode de vie, les gens veulent de la rentabilité, de l’efficacité, toujours plus haut, toujours fort ! Et dormir, ce n’est pas un acte dit « viril » même si l’efficacité vient en dormant… Quand je dis que je suis une couche-tôt, on me regarde de travers, et toi la première, comme si je ne savais pas profiter de la vie que je perdais du temps précieux en sociabilité. Et pourtant c’est le contraire qui est juste !
  • Dis donc Orianne, tu ne vas pas me faire croire que de dormir seule dans ton lit, plutôt que d’être à mon bar te fait rencontrer des nouvelles personnes ?
  • C’est clair que ce n’est peut-être pas le bon exemple avec toi qui est serveuse ! Mais je t’explique. Quand tu dors suffisamment durant tes 24 heures, une fois dans le monde, tu es plus ouvert, disponible, positif, imaginatif, créatif, donc tu attires les gens quand tu vas boire un verre au bar… sans y aller forcément tard le soir, madame Nathalie !
  • Waouh, tu serais presque convaincante, ma chère !
  • Et tu as même une vie sexuelle plus épanouie !
  • Waouh Orianne, il faut que je te laisse, je vais au lit, de ce pas !
  • Nathalie !!! Tu ne penses qu’à ça ! Je croyais que tu avais assez d’amants…
  • C’est vrai ça ! Orianne va au lit !
  • Non, mais !!! Tu es incorrigible !
  • C’est toi qui es venu sur le sujet !
  • C’est vrai… mais c’était pour attirer ton attention sur le bienêtre du sommeil et ça a marché !
  • Bon, continue…
  • En plus, il est préférable d’attendre 22h que la mélatonine et le rythme circadien se soient mis en route ! Ton sommeil n’en sera que meilleur !
  • Qu’est-ce que tu racontes ?
  • Je vais t’expliquer ! Mais avant, je vais encore te révéler un secret !
  • Il n’y a que des secrets aujourd’hui…
  • Plus tu dors, plus tu gagnes de l’argent !
  • Ah mais non, ça ce n’est pas possible !
  • Ah ben si, même une étude scientifique l’a prouvé !
  • Mais, moi quand je dors je ne me réveille pas avec une montagne d’argent autour de mon lit !
  • Peut-être pas de cette manière… enfin qui sait avec un de tes amants ? Bref, plus on dort des bonnes nuits de sommeil, plus on est efficace, plus on prend des décisions adéquates donc plus on peut grader ou se faire confiance en montant son entreprise ou trouver d’autres moyens pour gagner de l’argent… toutes les possibilités s’ouvrent ! La nuit porte conseil !
  • Waouh, dis donc ! Mais en plus, il y aurait presque une certaine logique ! Bon tu continues de me raconter tout cela en buvant un bon verre de vin pour encore mieux dormir !
  • Ah non… le vin anesthésie des parties de ton cerveau et il diminue le sommeil paradoxal, le sommeil du rêve et de l’apprentissage ! Il s’est avéré que ceux qui boivent après avoir étudié perdent davantage de notions le lendemain que ceux qui ne boivent pas. Et même si on étudie un jeudi et qu’on ne boit de l’alcool que le dimanche soir, le lundi, il y aura des pertes de mémorisation par rapport à ceux qui n’ont pas bu de l’alcool durant ces jours.
  • Et je fais comment quand on m’offre des verres ?
  • Tu prends du non alcoolisé et pour le vin, il serait préférable de le boire à midi !
  • Ok, alors un café pour moi et toi ton fameux thé vert qui pue le poisson ! Oups pardon… ça m’a échappé… ton thé vert japonais !
  • Je me tairai à ce propos… Mais ni le café, ni le thé vert si luxueux soit-il, n’est bon de prendre à cette heure !
  • Mais il est 18h !
  • Mais tu sais que la demi-durée de vie du café est d’environ 7h ?
  • Toi et ton charabia médical pharmacologique !
  • En buvant un café à 18h, à 1h du matin, tu as encore la moitié de la caféine dans ton corps ! Donc, tu passes le reste de ta nuit à continuer d’éliminer la caféine qui t’empêche d’avoir un sommeil réparateur ! Tu as meilleur temps de boire le café plus tôt dans la journée !
  • Ok, ok, Orianne, allons-y pour un jus de tomate ! Et raconte-moi…
  • Dans ce livre « pourquoi nous dormons », Matthew Walker cite trois facteurs qui aident au sommeil :

 

-   Le rythme circadien : le corps a un rythme d’éveil et de sommeil sur 24 heures. La nuit, le corps se refroidit d’environ 1 ou 2 degrés.

-   À la tombée du jour, on sécrète de la mélatonine, une hormone qui aide à nous endormir.

-   L’adénosine est une hormone qu’on secrète constamment quand on est éveillé. À partir d’une certaine dose, le corps donne l’alerte de dormir pour pouvoir l’éliminer.  Si on passe une nuit blanche ou qu’on dort mal, l’adénosine n’est pas dissipée correctement et elle continue d’augmenter, nous donnant des grands coups de fatigue !

 

               Il y a deux sortes de sommeil :

-   Le sommeil NREM (non-rapid eye movement) ou appelé le sommeil profond, le cerveau dans cette phase se  déconnecte de tout, ces phases se situent majoritairement en début de nuit.

-   Le sommeil REM (rapid eye movement) ou appelé le sommeil paradoxal, le sommeil du rêve, celui où on reconnecte le tout, le sommeil de l’apprentissage des connaissances. Le corps est comme paralysé dans cette phase, contrairement au cerveau qui est très actif se manifestant extérieurement avec les yeux qui bougent. Il se situe majoritairement en fin de nuit.

 

  • C’est barbant toute cette théorie, tu sais moi je n’ai pas fait des études d’infirmière !
  • Oui, mais c’est important pour comprendre le reste ! Je ne te cache pas que dans ce livre, il y a plein d’exemples, de récits scientifiques sur le sujet, mais je te ferai qu’un bref résumé !
  • Ah ben merci !
  • On a étudié la concentration par des jeux répétitifs (presser un bouton chaque fois qu’on voit une lumière passer) avec des gens sobres et bien reposés ensuite une partie des personnes a bu de l’alcool à la limite de l’acceptable pour conduire une voiture et l’autre est restée éveillée 17 heures durant sans dormir. Il s’avère, qu’il y a une perte de concentration non négligeable qui est exactement la même qu’on ait bu de l’alcool ou qu’on soit resté éveillé. De plus, ces pertes de concentration, dont on ne se rend pas compte, appelées « micro-sommeils » et qui durent 1 seconde, sont susceptibles de provoquer des accidents de voiture ! Et si on ajoute cet alcool, à l’état d’éveil pendant 17h, ce qui généralement le cas, on ne double pas le risque d’accident comme on pourrait l’imaginer, mais on augmente ce risque de 40% .
  • Mais c’est terrible ! Donc le manque de sommeil provoque bien plus d’accidents que l’alcool !  Tu sais quoi Orianne, je crois que je vais mettre un gros panneau pour avertir les clients du bar qu’il faut ne faut pas boire de l’alcool et aller dormir ! Mais… tu crois que mon patron serait content ?
  • Ce serait une très bonne idée, mais je crois qu’effectivement tu as meilleur temps de faire une publicité bien plus discrète !
    Et on a aussi testé un groupe de personnes ayant dormi 8h à 9h les premières nuits, puis certains ont fait une nuit blanche et d’autres ont dormi 6h par nuit pendant plusieurs nuits en répétant le test chaque jour. Eh bien, il s’avère que les personnes qui dorment 6 heures par nuit après 10 nuits ont la même perte de concentration que ceux qui passent une nuit blanche. Mais tu fais quoi, Nathalie, tu rentres ?
  • Ben oui… quelle question avec tes histoires ! Je veux rattraper le temps que j’ai perdu à ne  pas assez dormir… aujourd’hui, c’est mon jour de congé, alors je veux compenser !
  • Désolée, mais ce n’est pas possible !
  • Toujours le dernier mot Orianne !
  • Tu te reposeras, certes d’une certaine fatigue. Mais le sommeil en retard ne se récupère pas il laisse des séquelles, le manque de sommeil détériore l’ADN et les chromosomes. Tu as meilleur temps dorénavant, d’avoir un sommeil régulier que de vouloir récupérer le sommeil durant tes jours de repos. Bon c’est clair qu’avec ton travail comme serveuse ce n’est pas l’idéal. Mais tu as de la chance d’être une couche-tard et de ne pas avoir de réveil le matin...
  • Mais dis, j’y pense… les enfants qui vont à l’école 5 jours 7 et qui se lève tôt pour prendre les transports publics, ils sont à peine dans la vie qu’on leur coupe leur sommeil !
  • Ah ben ça, ne m’en parle pas ! L’enfant et encore pire l’adolescent (entre 11 et 20 ans), a, pour une raison non connue un rythme circadien décalé par rapport à l’enfant et l’adulte. Il a envie de se coucher et de se lever plus tard. L’hypothèse de l’auteur du livre est que l’adolescent veut prendre son indépendance par rapport à l’adulte. Donc, si l’adolescent se couche tard, et qu’il se lève tôt, il a le sommeil paradoxal interrompu. Et c’est justement le sommeil qui l’aide à ancrer l’apprentissage et l’habileté physique… donc les élèves qui vont à l’école ne sont pas en pleine capacité de retenir les nouveaux éléments et cela sans tenir compte de l’état fatigue qu’ils ont constamment. C’est une aberration, non ?
  • Pour sûr !
  • Sans parler des enfants souffrant de TDHA (troubles du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité) de plus en plus de diagnostiqués à l’heure actuelle. L’auteur se demande si on ne pose pas des mauvais diagnostics pour environ 50% des enfants, car le manque de sommeil a exactement les mêmes symptômes qu’une personne souffrant de TDHA (manque de concentration, impulsivité, hyperactivité, difficulté relationnelle, dépression…). En plus, on traite les enfants TDHA avec des médicaments qui ont des répercussions négatives sur le sommeil. Donc, c’est le serpent qui se mord la queue. Il serait bon de réhabiliter le sommeil avant de diagnostiquer le TDHA… mais encore une fois avec les horaires d’école… c’est difficilement faisable…
  • Il n’y a pas de solutions alors ? Ah moins de changer la société… ou de faire l’école à la maison ?
  • Pas bête... avec des parents qui travaillent en tant qu’indépendant ! Car, dans notre société, malheureusement, on privilégie le travail pour le lève-tôt… et beaucoup en souffre !
    Le manque de sommeil raccourcit le temps vie, car il affaiblit le système immunitaire, donc le corps est plus fragile à développer des infections, des maladies et  des cancers. Les cancers peuvent être guéris par un bon sommeil, mais difficilement quand il est trop avancé. L’Alzheimer et les démences sont aussi une conséquence du manque de sommeil, c’est décrit scientifiquement dans le livre, mais je te passerai les détails… Le manque de sommeil est aussi responsable de la dépression, des psychoses comme la schizophrénie, du manque de concentration, des crises cardiaques et même de l’obésité ! Sans parler de tous les accidents dus au manque de sommeil!
  • Waouh tout ça ! Je voulais justement perdre des kilos !
  • Quand on ne dort pas, on a faim et on croit qu’on dépense davantage de calories et c’est faux… On utilise presque autant de calories en dormant quand restant éveillé !  Donc le calcul est vite fait…
  • Mais pourquoi un tel changement en 100 ans ?
  • Il y a plus 100 ans, on dormait quand il faisait nuit, on n’avait pas le choix. La lumière artificielle a été le début du décalage. Le pire c’est les « LED », les lumières sont si blanches qu’elles donnent l’indication au cerveau que c’est le jour et cela empêche la production de mélatonine. Les écrans, ordinateurs, portables stimulent l’activité et empêche de sentir le sommeil…
  • Et la sieste, c’est bien ?
  • On devrait avoir un sommeil biphasé, c’est-à-dire 7h à 8h de sommeil par nuit et 1h à 1h30 de sommeil en milieu de journée, qui correspond à ce coup de mou qu’on a en début d’après-midi.
  • Et les soignants dans tout cela qui font des horaires impossibles et qui soignent des gens ?
  • C’est alarmant… les cordonniers mal chaussés qui s’occupent des vies humaines.
    Les médecins et les infirmières ont des horaires irréguliers, des gardes à n’en plus finir et donc un manque de sommeil par manque de temps et/ou par anxiété.
  • Eh bien toi, Orianne, comme ex-infirmière, c’est un chapitre qui devait bien t’intéresser !
  • Il est prouvé que non seulement il y a énormément d’erreurs médicales dues au manque de sommeil, mais qu’en plus, il y a des mauvais conseils donnés ou inadaptés ou encore oubliés… car un des effets du sommeil, c’est non seulement de résoudre des problèmes, de trouver des solutions, mais aussi d’avoir de la clairvoyance… et aussi une meilleure dextérité ce qui est non-négligeable pour les chirurgiens, anesthésistes…
  • Donc on devrait toujours se renseigner pour savoir comment le médecin a dormi ses dernières nuits avant d’accepter de se faire soigner !
  • Tu as tout compris !
  • Mais il y a autant que ça des erreurs médicales ? On n’en parle pas ouvertement !
  • Oh que oui qu’il y en a… mais on le cache… tu penses bien… quand tu entends « faute à pas de chance ! » ton oreille doit te tilter…
  • Mais plus personne n’oserait se faire soigner ?
  • Ben on a qu’à dormir, non ?
  • Tu vois Orianne, j’oubliais déjà ! Et les somnifères, ça aide à dormir ?
  • Ah non ! Les somnifères ont la même particularité que l’alcool, ils anesthésient une partie du cerveau et empêchent le sommeil paradoxal.
  •  Bon, Orianne, je suis convaincue maintenant ! Mais on fait comment pour bien dormir ? Car même si tu prends le temps pour dormir, il faut encore dormir…
  • Tu peux déjà appliquer ces 12 conseils :
  1. Suivre un programme de sommeil en te couchant et en te réveillant à la même heure.
  2. L’exercice est profitable, 30 minutes de sport par jour, mais pas plus tard que deux heures avant de te coucher.
  3. Éviter la caféine et la nicotine surtout dès la fin de journée.
  4. Éviter les boissons alcoolisées avant d’aller au lit.
  5. Éviter de faire un repas trop copieux et de boire tard le soir.
  6. Dans la mesure du possible, éviter de prendre des médicaments décalant ou perturbant le sommeil.
  7. Ne pas faire de sieste après 15h.
  8. Se détendre avant de se coucher, intégrer une activité relaxante, lire ou écouter de la musique.
  9. Prendre un bain chaud avant d’aller se coucher. Cela permet au corps de baisser sa température.
  10. Avoir une chambre sombre, fraîche et sans gadgets.
  11. S’exposer si possible 30 minutes par jour à la lumière du soleil et utiliser un éclairage très lumineux le matin pour bien se réveiller.
  12. Ne pas rester au lit si tu es réveillé. Après 20 minutes sans dormir, se lever, pratiquer une activité relaxante avant de ressentir le sommeil et de s’allonger à nouveau, ainsi tu évites l’angoisse de ne pas dormir et de faire la crêpe.
  • Et si ça ne marche toujours pas ?
  • Il y a la TCCi (thérapie comportementale et cognitive de l’insomnie), avec des méthodes suivies avec des thérapeutes. Elle consiste à établir un planning de coucher et de lever régulier même le weekend, à réduire les pensées et soucis générateurs d’angoisse en en s’exerçant à la décélération mentale avant le coucher et même une méthode un peu paradoxale consiste à commencer par diminuer le temps au lit à 6h pour retrouver la confiance du sommeil avant de retrouver des heures appropriées. Et ces méthodes sont bien plus efficaces que tous les somnifères ! Le sommeil est le premier bien fait, même avant l’activité physique !  
  • Dis, Orianne, c’est vraiment une révélation ce livre ! Et tu dors mieux maintenant ?
  • J’avoue que le simple fait de l’avoir lu a amélioré mon sommeil ! C’est drôle, non ?
  • C’est en forgeant qu’on devient forgeron !
  • Ah non, c’est en forgeant et en dormant qu’on devient forgeron !
  • Et c’est en dormant qu’on gagne plein de sous ! C’est en dormant qu’on guérit ! Et c’est en dormant qu’on a une vie épanouie ! C’est en dormant qu’on est efficace ! C’est en dormant qu’on est heureux et positif ! C’est en dormant que ça donne envie de se nourrir plus sainement ! C’est en dormant qu’on a une vie sexuelle épanouie !
  • Cette fois-ci, Nathalie c’est toi qui l’as dit !
  • Ma chère Orianne, tu sais bien que je suis la première à penser à ta santé sexuelle !
  • Oui, mais des fois, j’aimerais bien que tu penses à autre chose…
  • Mais justement j’y pense… il se fait tard, non ? Qu’est-ce qu’on va faire maintenant ?
  • Zoup au lit !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents